Voyage en Asie du Sud: rêve mystique au pied des hauteurs vertigineuses

Gigantesque foyer démographique, patchwork étonnant de plaines verdoyantes dominées par les plus hauts sommets du monde, la partie la plus méridionale de l’Asie est la région de tous les records, mais aussi de toutes les inégalités.

Avec des contrées massivement peuplées comme l’Inde, l’Asie du Sud compte plus de 1,8 milliard d’habitants, soit près du quart de la population mondiale, dont quelque 1,25 milliard d’Indiens. L’Asie du Sud occupe un peu plus de 3,4% de la surface émergée mondiale, soit plus de 5 millions de km². Les différentes nations qui la constituent sont regroupées au sein de l’Association Sud-Asiatique pour la Coopération Régionale (ASACR). Si vous envisagez un voyage en Asie, des destinations comme l’Inde, les Maldives ou encore le Tibet chinois vous charmeront par leur exotisme, leurs attraits spirituels ou encore la beauté insoupçonnée de leurs paysages sauvages.

Bien qu’elle soit encore en proie à des problématiques socio-économiques persistantes, l’Asie du Sud a connu une longue période de croissance robuste avec un taux moyen de 6%, conduisant à la régression relative de certains fléaux endémiques comme la pauvreté extrême ou la corruption systémique. Malgré cet élan vers la prospérité, cette partie du monde continue d’abriter 400 millions de personnes qui vivent sous le seuil de la pauvreté (moins de 1,25 $ par jour). Pour les économistes et autres géostratèges, le 21e siècle sera asiatique. Pour beaucoup d’entre eux, il appartient aux contrées de l’Asie du Sud.

Notre escapade en Asie du Sud nous mènera au Bangladesh, au royaume du Bhoutan, en Birmanie, en Inde, aux Maldives, au Népal, au Pakistan, au Sri Lanka, en Afghanistan et enfin au Tibet chinois. Commençons notre tour d’horizon par le Bangladesh, un pays souvent meurtri par les caprices fatals de Dame Nature…

 

 

Découvrir Bangladesh

La plaine fertile qui constitue le Bangladesh reste particulièrement exposée aux cyclones et aux inondations des moussons… Cette assertion résume à elle seule le destin de ce pays quasiment enclavé dans l’Inde. Initialement rattaché au Pakistan, le Bangladesh obtiendra son indépendance en 1971 grâce à l’appui de l’URSS et surtout de l’Inde. La guerre s’en est suivie coûtera la vie à plus de 3 millions de personnes. Le Bangladesh ne se remettra jamais vraiment de cet épisode douloureux de son histoire, et ces les innombrables coups d’Etat qui suivront ne feront qu’aggraver la situation.

Le Bangladesh est l’un des pays les plus densément peuplés au monde avec plus de 1 000 habitants au km². Si elle reste fragile, son économie donne des signes positifs avec notamment un taux de croissance annuel stable de l’ordre de 5%. Un séjour en Bangladesh sera assurément hors des sentiers battus. Les ruines de Mainimati, le monastère de Somapuri Vihara à Paharpur ou encore les tours en rickshaws dans la capitale Dacca sont des expériences à vivre au Bangladesh.

 

Paro au Bhoutan

Paro au Bhoutan

 

Découvrir le Bhoutan

Le Bhoutan est un petit royaume situé dans les contreforts de le la chaîne de l’Himalaya. Ici, toutes les arrivées sont contrôlées, et il est pratiquement impossible de fouler le sol de ce pays sans passer par une agence de voyage accréditée par le gouvernement qui vous assignera un guide et un chauffeur, dûment chargés de vous accompagner pendant toute la durée de votre séjour au Bhoutan. En effet, le pays ne s’est ouvert au monde qu’en 1974, mais cette ouverture reste très relative dans la mesure où le gouvernement maintient des prix élevés afin d’éviter un tourisme de masse.

Ce pays sans accès à la mer est enclavé entre l’Inde et la Chine par le biais de la région autonome du Tibet. Avec des sommets vertigineux qui dépassent parfois les 7 000 mètres et des plaines subtropicales verdoyantes, le royaume du Bhoutan propose un relief intéressant qui ne manquera de vous dépayser. L’économie de ce petit royaume et l’une des moins développées au monde, et reste largement tributaire de l’agriculture, de l’élevage, de l’exploitation forestière et de l’exportation vers le voisin indien de l’électricité d’origine hydraulique. Le cadre spirituel de Bumthang, la vallée glaciale de Phobjika ou encore la petite bourgade de Trashigang sont certains des points d’intérêt du pays.

 

La Forteresse d'Ambre en Inde

La Forteresse d’Ambre en Inde

 

Découvrir l’Inde

Delhi a été érigée au fil du siècle par des sultans, des maharadjas et des empereurs moghols. Cité millénaire au richissime patrimoine culturel, Delhi a pourtant des problèmes bien modernes : une pollution omniprésente, des embouteillages interminables ou encore une insalubrité endémique. Second au monde par sa population et 6e par sa taille, l’Inde est un berceau civilisationnel de premier ordre : la civilisation de la vallée de l’Indus y a prospéré depuis 3000 av. J.C. Bien qu’encore en proie à la pauvreté, l’analphabétisme ou encore la corruption, l’Inde est un nouveau pays émergent qui se classe 3e au mondial si l’on prend en compte le critère du PIB à parité de pouvoir d’achat.

Selon une étude menée par le World Travel and Tourism Concil, l’Inde tirerait plus de 121 milliards de son industrie touristique. Il faut dire que le pays est un véritable musée grandeur nature. Votre séjour en Inde sera l’occasion de visiter le temple mémorial du Taj Mahal, de flâner à Fatehpur-Sikri, ancienne capitale de l’Empire moghol, ou encore d’apprécier la quiétude mystique du temple de la Mahabodhi, inscrit au patrimoine mondial…

 

Découvrir les Maldives

C’est encore plus beau que sur les catalogues d’agences de voyage… Les Maldives, petit paradis terrestre, 1 200 îles et îlots entourés de somptueuses barrières de corail… Quand vous atterrirez sur l’île qui sert d’aéroport international, vous croiserez des touristes du monde entier, européens en tête. Tout est fait pour vous faciliter la tâche : en quelques minutes, vous serez transféré à bord de vedettes rapides ou même dans des hydravions, direction, les hôtels de rêve… Pour moins de 50 centimes, des petits ferries vous emmèneront à l’île capitale, Malé, où vous serez alors loin de l’image d’Épinal. C’est la ville la plus densément peuplé au monde.

Bien que la destination soit plutôt réservée à des touristes dotés d’une certaine capacité financière, elle s’ouvre de plus en plus sur des voyageurs « de classe moyenne », comme le souligne son ministre du tourisme. Un séjour aux Maldives sera l’occasion de s’offrir un petit-déjeuner chez les requins-marteaux, d’assister à une célébration Bodu Beru ou encore de plonger tête la première pour observer la faune marine du littoral.

 

La Chaîne de l'Himalaya au Népal

La Chaîne de l’Himalaya au Népal

 

Découvrir le Népal

Voguons à présent au Népal, un petit pays grand comme un quart de la France étiré le long du royaume sublime de l’Himalaya, dont le karma et le flegme sont étroitement liés au destin de ses imposants voisins indien, chinois et tibétain. Du Teraï méridional, tropical et humide, jusqu’aux plus hautes montagnes du monde dans la partie septentrionale du pays, le Népal est un kaléidoscope de paysages que vous ne verrez nul part ailleurs ; des paysages qui se prêtent particulièrement au trekking, à l’alpinisme, au VTT, au rafting et même aux safaris.

Vous atterrirez à Katmandou, pour un voyage spirituel, mais aussi parfois empreint d’un esprit hippie étonnant ! En effet, la capitale du Népal est depuis la fin des années 1960 une véritable Mecque pour les hippies occidentaux venus courir après « l’illumination ». La croissance de Katmandou s’est faite sans aucun signe d’urbanisme, un village en absorbant un autre, aboutissant à une ville quelque peu en fouillis… Un séjour au Népal vous mènera bien sûr aux temples de Bodnath, de Pashupatinath et de Swayambunath, mais aussi à Thamel où la vie nocturne et les voyages en sac à dos vous feront le plus grand bien.

 

Khanpur au Pakistan

Khanpur au Pakistan

 

Découvrir le Pakistan

En amont des guerres civiles, des révolutions et des invasions qui enliseront progressivement la région à partir de la fin des années 1970, le Pakistan n’était que la dernière contrée à traverser avant d’atteindre l’Inde. Aujourd’hui, le pays est un habitué des médias et fait souvent la une pour des faits de violence, de loi martiale, de trafic de drogue ou encore d’armes nucléaires. Pourtant, le pays est loin dénué de tout intérêt touristique. En plus d’être le berceau d’une civilisation qui n’a rien à envier à celles d’Egypte ou de Mésopotamie, le Pakistan est le creuset de deux des plus grandes religions de l’histoire de l’humanité : l’hindouisme et le bouddhisme.

Il va sans dire que les amoureux du tourisme spirituel seront servis à l’occasion d’un séjour au Pakistan. Les points d’intérêt sont nombreux : le mausolée Quaid-i-Azam qui abrite la dépouille d’Ali Jinnah, fondateur du Pakistan est un immanquables si vous passez par la ville de Karachi. Le musée de Lahore, le lac Hanna de Quetta ou encore les marchés traditionnels de Peshawar sont des incontournables.

 

La forteresse rocheuse de Sigiriya au Sri Lanka

La forteresse rocheuse de Sigiriya au Sri Lanka

 

Découvrir le Sri Lanka

L’ancien royaume de Ceylan, ou encore l’île de la Taprobane pour les Grecs de l’Antiquité, était alors un centre d’échanges commerciaux maritimes. Aujourd’hui, le Sri Lanka est surtout connu pour l’attrait de ses plages et la préservation de sa biodiversité. Malgré un conflit interne qui a duré plus de 30 ans, les Sri Lankais restent sensibles à la sagesse du bouddhisme et à la médecine traditionnelle. La région des hautes terres, cœur géographique du pays, s’érige en temple de l’écotourisme et en réserve inépuisable de plantes sauvages. Avec ses habitants sauvegardés de la modernité et sa nature encore protégée du tourisme de masse, le Sri Lanka est un véritable arrêt sur image sur une possible harmonie entre l’homme et son environnement naturel…

Un séjour au Sri Lanka sera également l’occasion de prendre le train ! Celui à destination pour Ella vous exacerbera peut-être par sa faible vitesse, mais vous enchantera lorsqu’il vous fera traverser les plantations de thé. Le parc national d’Uda Walawe, les plages de Mirissa, les jardins royaux au pied de Sigiriya ou encore le site antique d’Anuradhapura sont également des valeurs sûres du Sri Lanka.

 

Un commerçant en Afghanistan

Un commerçant en Afghanistan

 

Découvrir l’Afghanistan

Il reste particulièrement difficile de vanter les mérites de ce pays qui ne manque pourtant pas d’atouts naturels, d’abord en raison de l’instabilité chronique qui ne le quitte plus, ensuite pour l’absence quasi-totale de ses infrastructures déjà très rudimentaires par les conflits armés qui l’ont secoué depuis des décennies. Jadis une checkpoint d’envergure sur la route de la soie, carrefour de l’Asie, l’Afghanistan est aujourd’hui un habitué des journaux télévisés qui relatent sur une base hebdomadaire les violences qui ne s’apaisent que de façade.

Un séjour en Afghanistan n’est évidemment pas une entreprise envisageable, du moins, pas sans une préparation minutieuse ainsi qu’une synchronisation permanente avec l’ambassade de votre pays. Jalalabad, dans les environs de la capitale de Kaboul, est une belle ville qui abrite les jardins de Nimia de l’époque moghole, ainsi que le site de Hadda. Balkh vaut également le détour : c’est de cette ville que Zarathoustra avait commencé à prêcher sa religion. Les faïences émaillées de la mosquée et du mausolée de la ville d’Hérat sont un exemple illustre de l’architecture afghane…

 

Le Palais Potala au Tibet

Le Palais Potala au Tibet

 

Découvrir le Tibet chinois

Au-delà du Tibet classique, celui des moines et des agriculteurs, un Tibet méconnu vous attend, de l’autre côté du grand fleuve, le Brahmapoutre. Cette plongée dans l’inconnu est sans doute l’une des expériences les plus fortes qu’il vous sera donné de vivre. Ici, on ne se déplace qu’à pieds, ou à cheval. La première difficulté sera de s’acclimater avec le froid : il neige en été, il grêle en hiver, et il gèle tous les jours de l’année.

Surnommé le « toit du monde » du fait de son plateau qui culmine à 4 900 mètres, le Tibet, revendiqué par le gouvernement tibétain et contrôlé par la Chine, abrite une économie peu développée, qui repose principalement sur l’élevage du mouton, de la chèvre et du yack. Le tourisme est également une source de revenus non négligeable.

Ici plus qu’ailleurs, les temps forts seront spirituels. En effet, votre séjour au Tibet chinois sera marqué par de splendides monastères et des retraites nichées à flanc de falaise. Le Mont Kailash (6 714 m), le chemin de pèlerinage autour du Jokhang ou encore la vue imprenable sur le mont Everest à partir de Qomolungma sont les principaux incontournables du Tibet.

 

Ces articles complémentaires sur les régions d’Asie peuvent également vous intéresser: