Voyage en Europe de l’Est : des Destinations Touristiques Peu Connues.

L’Est du Vieux Continent ne saurait être appréhendé avec la même familiarité, le même confort et les mêmes perceptions que sa partie occidentale.

Intrigante, méconnue et souvent fantasmée, l’Europe de l’est ne laisse personne indifférent. Si elle reste moins dotée que son pendant de l’ouest, cette partie du monde, au passé tourmenté et au présent parfois incertain, est entourée d’un halo mystérieux, sans doute appuyé par ses nombreux villages médiévaux disséminés dans ses recoins les plus isolés… Des villages qui côtoient des pôles urbains à la modernité hésitante, débouchant sur une architecture hybride qui, en dépit d’un certain penchant conformiste, maintient cette fantaisie anachronique.

Avez-vous pensé à la Roumanie, à la Slovaquie ou encore à la Lituanie pour votre voyage en Europe ?

Et si vous sortiez quelque peu de votre zone de confort pour expérimenter le tourisme « surveillé » au cœur de la mal-aimée Biélorussie ? Pour votre premier séjour en Europe de l’est, préférez des valeurs sûres comme la Russie européenne, la république Tchèque, la Pologne ou encore la Hongrie… Ces destinations d’exception seront le gage d’une initiation tout en douceur aux joies insoupçonnées de l’Europe orientale. Notre tour d’horizon dans cette partie du monde nous mènera en Russie occidentale, en Ukraine, en Biélorussie, en Lettonie, en Lituanie, en République Tchèque, en Hongrie, en Pologne, en Slovaquie, en Roumanie et en Moldavie.

 

Découvrir la Russie occidentale

Aussi appelée Russie européenne ou Russie centrale, la partie occidentale du géant russe concentre l’essentiel de la population (78%) et compte certaines des plus grandes villes du pays, dont Moscou et Saint-Pétersbourg. Curieusement, et en dépit d’une superficie impressionnante de presque 4 millions de km² (autant qu’un pays comme l’Inde), cette partie de la Russie de compte qu’un seul fuseau horaire (UTC+3).

A moins de viser l’aventure d’une vie dans la Sibérie, votre voyage en Russie se passera forcément dans la partie européenne du pays, et ne pourra se passer de l’étonnant cosmopolitisme de Moscou et des éclats impériaux de Saint-Pétersbourg. Appréciez le Musée de l’Ermitage, flâner dans la légendaire Place Rouge et admirez la beauté majestueuse de la statue de la Mère-Partie !

 

Kiev, capitale de l'Ukraine

Kiev, capitale de l’Ukraine

 

Découvrir l’Ukraine

En dépit d’un contexte politique tendu marqué par les enjeux géopolitiques, l’Ukraine, tiraillée entre les influences de l’ouest de l’Europe et l’ombre du voisin russe, résiste et s’en sort avec les honneurs. Les performances affichées par le secteur touristique abondent d’ailleurs en ce sens. En effet, malgré l’instabilité politique et les tensions chroniques, l’Ukraine accueille annuellement plus de 12 millions de touristes qui affluent à Kiev, Lviv, Odessa ou encore à Yalta, au bord de la mer noire.

Lors de votre séjour en Ukraine, le plus dur sera de choisir ! L’hétérogénéité de son profil naturel favorise la pratique de nombreuses activités : spéléologie, randonnées, plaisirs balnéaires, VTT, escalades et même observation de la faune et de la flore dans le delta du Danube. Les péripéties nautiques sur la mer de Kiev, les paysages des Carpates ou encore la spectaculaire gorge de la Smotrych à Kamenets Podolski sont également des points d’intérêt à tester.

 

Eglise orthodoxe en Biélorussie

Eglise orthodoxe en Biélorussie

 

Découvrir la Biélorussie

« Dernière dictature d’Europe », « dernier bastion du soviétisme », « pays à la corruption endémique »… la Biélorussie accuse une image de marque catastrophique auprès du grand public. Si nous ne pouvons qu’abonder dans le sens des reproches fréquemment formulés à l’encontre du président Loukachenko, ce serait vite aller en besogne que de balayer cette destination d’un revers de la main. En effet, les actions répressives du gouvernement ne touchent généralement pas les touristes étrangers.

Si vous envisagez un séjour en Biélorussie, ne vous attendez pas à des plaisirs balnéaires (le pays est sans accès à la mer), à une vie nocturne trépidante ou à des infrastructures de qualité. Voyez vos vacances en Biélorussie plutôt comme une remontée dans le « bon vieux temps », une immersion dans l’Europe de l’est d’antan, et appréciez les campagnes verdoyantes, les villages de bois ou encore les boulaies qui semblent débarquer du 19e siècle.

 

Riga, capitale de la Lettonie

Riga, capitale de la Lettonie

 

Découvrir la Lettonie

Avec un solde migratoire négatif et un taux de fécondité particulièrement faible, la Lettonie a perdu en 10 ans plus de 23% de sa population, qui s’élève aujourd’hui à 2 millions d’habitants. Ce pays de la rive orientale de la mer Baltique a bâti une économie assez prospère malgré le choc de la crise économique de 2008 qui a retardé son entrée dans la zone Euro.

Stratégiquement blottie contre une baie naturelle d’exception, la capitale Riga a historiquement servi de porte d’accès au Vieux Continent, et ce depuis plus de trois millénaires. Ce rôle s’accentuera d’ailleurs pendant la période soviétique. La capitale lettone a attisé les convoitises des Scandinaves, des Allemands, des Russes et des Polonais, jusqu’à son indépendance en 1991. Les armées et les diplomates du monde entier sont passés par ce point névralgique, ils y ont laissé leurs traces dans l’architecture, la culture et la langue. Ce sont toutes ces influences qui ont conféré à Riga une dimension internationale. Votre séjour en Lettonie sera donc l’occasion de découvrir le Monument de la Liberté, le Latvian War Museum mais aussi le Cat House et Jurmala, la belle plage de la ville.

 

L’église Sainte Anne en Lituanie

L’église Sainte Anne en Lituanie

 

Découvrir la Lituanie

La Lituanie n’est pas seulement le pays le plus peuplé des trois Etats baltes. C’est aussi le plus méridional, le plus grand et surtout le plus touristique, avec un peu plus de 2 millions d’arrivées par an. Sa récente entrée dans la zone euro (1er janvier 2015) est l’aboutissement d’une série de réformes visant à s’affranchir des liens avec l’URSS puis avec la Russie. Malgré un impact marqué des soubresauts de la crise économique de 2008, la Lituanie a maintenu le cap et affiche aujourd’hui un IDH « très élevé ». Curieusement, la Lituanie s’est très funestement distinguée en 2005 par le taux de suicide le plus élevé au monde avec 68,1/100 000 par an pour les hommes, et 13/100 000 pour les femmes.

Comme pour beaucoup de pays de la région, un séjour en Lituanie sera résolument tourné vers son histoire tumultueuse et ses curiosités religieuses. Vous apprécierez notamment l’impressionnant isthme de Courlande, l’intrigante Colline des Croix ou encore la très cosmopolite capitale Vilnius.

 

Découvrir la République Tchèque

Pour un pays au paysage peu varié, parfois monotone, et sans accès à la mer, la République Tchèque s’en sort avec les honneurs et accueille annuellement plus de 10 millions de touristes, principalement des Allemands et des Anglais qui voient en Prague la destination incontournable pour les lunes de miel. La République Tchèque est par ailleurs l’ex-pays communiste le plus prospère aujourd’hui, grâce à une économie particulièrement industrialisée, à mille lieues des tergiversions planificatrices de l’URSS. Aujourd’hui, la République Tchèque est une démocratie affirmée qui affiche un IDH « très élevé » et un chômage de moins de 5,3%, un des plus bas au monde.

Si Prague reste largement la destination la plus en vue du pays, un séjour en République Tchèque sera aussi l’occasion d’explorer la ville médiévale de Kutna, à quelques heures de route de la capitale, de savourer les fameux chocolats de Slavonice ou encore de s’aventurer dans le château de Karlstejn qui vous charmera par ses douves, ses tours et ses mâchicoulis. Les stations thermales de Karlovy Vary sont également à visiter.

 

Le Pont des Chaines - Budapest - Hongrie

Le Pont des Chaines – Budapest – Hongrie

 

Découvrir la Hongrie

Les Celtes, les Romains, les Slaves En Hongrie, chaque saison est rythmée par les caprices de deux fleuves : le Danube et la Tisza. Ses habitants ont appris à s’accommoder des périodes d’inondation comme de sécheresse… Ce paysage unique, en partie aménagé par l’homme, est curieusement devenu le refuge de nombreuses espèces rares, propulsant ainsi le pays en une destination prisée pour sa faune typique.

Avec une économie encore dominée par le secteur publique, la Hongrie est considérée comme une puissance moyenne du continent, avec notamment une grande capacité agricole, un secteur industriel très développé et une tertiairisation galopante. Avec sa vieille tradition scientifique, la Hongrie compte plusieurs prix Nobel et peut se targuer d’abriter l’une des communautés scientifiques les plus dynamiques d‘Europe.

Ils ont été plus de 12 millions à fouler le sol hongrois en 2015, séduits par un riche patrimoine historique, une activité balnéaire soutenue, un folklore attachant et des paysages époustouflants. Votre séjour en Hongrie sera marqué par la vie nocturne très animée de Budapest, mais aussi par les thermes Széchenyi et la fameuse Maison de la terreur.

 

Le Château Malbork en Pologne

Le Château Malbork en Pologne

 

Découvrir la Pologne

Voilà un pays où la nature brille par ses multiples facettes. Chaque saison marque de sa pate des paysages aussi variés qu’inattendus. De la chaine des Tatras dans le sud à l’une des plus vastes zones humides d’Europe, du pays des cigognes aux dunes de la mer baltique, la Pologne sait accueillir les baroudeurs… Paysages séculaires, faune unique sur le continent et profond attachement aux traditions… c’est tout ce que vous risquez en osant un séjour en Pologne !

Avec plus de 16 millions de touristes par an, le pays est un acteur de première envergure de l’industrie touristique mondiale (le 17e pays le plus visité au monde). Des villes comme Varsovie, Cracovie et Wroclaw sont aujourd’hui mondialement réputées et concentrent des points d’intérêt de premier choix.

Grâce à la « thérapie de choc » initiée par Leszek Balcerowicz dans les années 1990, la Pologne a peu à peu relevé la tête. Elle affiche aujourd’hui l’une des économies les plus dynamiques d’Europe. C’est également le seul Etat européen à ne pas avoir accusé de récession pendant la crise économique de 2008.

 

Le Château de Bojnice en Slovaquie

Le Château de Bojnice en Slovaquie

 

Découvrir la Slovaquie

Après son divorce avec la République Tchèque prononcé le 31 décembre 1992, la Slovaquie a multiplié les réformes économiques, capitalisant sur une main d’œuvre qualifiée et un droit de travail flexible qui attire de nombreux investisseurs étrangers, de Volkswagen à Hyundai Kia en passant par PSA Peugeot Citroën. Aujourd’hui, la Slovaquie porte le surnom flatteur de « tigre des Tatras », en référence à sa croissance soutenue.

Les hautes Tatras dominent majestueusement la chaine des Carpates, et leurs sommets enneigés s’élèvent au-dessus des nuages. Elles forment le plus petit massif de hautes montagnes du monde. Dans le cadre sauvage d’une beauté intacte, le monde féérique des hautes Tatras se situe en plein cœur de l’Europe. Ce sera indubitablement le temps fort de votre séjour en Slovaquie. Les maisons traditionnelles de Cicmany, le château de Spis et les cafés hauts en couleur de Bratislava sont aussi des points d’intérêt qui valent le détour.

 

Le Château de Peles en Roumanie

Le Château de Peles en Roumanie

 

Découvrir la Roumanie

Voisine de plusieurs Etats balkaniques et d’Europe centrale, la Roumanie, avec une façade ouverte sur la mer noire, s’étend sur 238 000 km² et compte un peu plus de 22 millions d’habitants qui parlent le roumain, une langue d’origine latine, sans doute un lointain héritage des légions romaines dans cette contrée. Cette langue est également parlée par le voisin moldave, et forme un « îlot linguistique » au milieu des langues slaves qui dominent la région. La Roumanie, c’est aussi le pays de l’art, du sport et de l’invention.

Il suffit de s’éloigner des clichés et des légendes urbaines pour savourer tout ce que la Roumanie a à offrir. Avec plus de 8,5 millions de visiteurs étrangers accueillis chaque année, le pays est une valeur sûre du tourisme mondial et affiche une attractivité supérieure à celle de certains pays de référence comme le Brésil, l’Australie ou encore la Tunisie. Votre séjour en Roumanie passera forcément les monastères peints de la Bucovine, l’exploration du delta du Danube ou encore les randonnées dans les Carpates, à la rencontre des ours, des loups et des lynx.

 

Le Pont Charles en Moldavie

Le Pont Charles en Moldavie

 

Découvrir la Moldavie

Tiraillée entre le géant russe et les appels de phare de l’Europe, la Moldavie reste l’un des pays les moins connus du continent. Tour à tour sous l’emprise des ottomans, des russes et des soviétiques, la Moldavie n’a jamais vraiment tranché avec son passé, et reste aujourd’hui la contrée la plus pauvre d’Europe. La chute de l’URSS a créé une immense onde de choc : l’économie s’est effondrée, les fermes collectives ont disparu… En 1992, le coût de l’énergie a augmenté à 30 reprises, et la production s’est brusquement arrêtée. Il s’agissait de l’effondrement économique pacifique le plus spectaculaire jamais vu de toute l’histoire. Aujourd’hui, le salaire minimum est de 58 €, et le PIB n’atteint pas les 8 milliards de dollars.

Le pays était le principal fournisseur de vin, de fruits et de légumes aux anciennes républiques de l’URSS. Votre séjour en Moldavie sera donc marqué par les visites et les dégustations de vin dans les caves de Milestii Mici et Cricova, mais aussi par l’exploration des nombreux monastères et autres églises antiques (Rezina, Tipova, Orheu Vechi…).

 

Les articles suivant, sur les voyages en Europe, peuvent également vous intéresser: