Programme Vacances Travail : le point sur le WHV Russie

La Russie n’est pas le premier pays qui nous vient à l’esprit lorsque l’on évoque le Working Holiday Visa. A n’en point douter, le programme vacances travail ne rend pas hommage à la destination russe, affichant chaque année des scores plus qu’anecdotiques. Pourtant, avec ses espaces immenses et impénétrables, sa nature peu observée, ses villages bloqués à l’ère soviétique et ses grands pôles urbains mêlant modernité et références au passé glorieux, la Russie est une destination originale qui, en dépit de ses contretemps bureaucratiques et ses lenteurs administratives, a beaucoup à offrir aux PVTistes.

Signé dès le 27 novembre 2009 et entré en vigueur le 1er mars 2001, le PVT Russie est resté totalement confidentiel dans la mesure où aucune instance officielle n’en a fait la promotion pour des raisons que l’on ignore. Pour beaucoup, les relations en dents de scie entre l’Union et Européenne et la Russie ne sont pas étrangères à ce silence radio. Le site officiel du service consulaire de l’ambassade de Russie en France a depuis quelques années réservé une rubrique explicative au WHV Russie avec une traduction pour le moins… approximative. De 2011 à 2014, le nombre des postulants français pour le PVT Russie était de trois ! Selon le Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI), 8 Français se sont rendus en Russie et 35 ressortissants russes ont débarqué dans l’Hexagone dans le cadre du programme vacances travail en 2015. Nous vous proposons donc de découvrir ce mystérieux PVT et d’en savoir davantage sur les modalités d’admission et les procédures à engager.

 

Permis Vacances Travail Russie

 

Les conditions d’admissibilité au WHV Russie

Depuis mars 2011, les ressortissants français qui remplissent certains critères peuvent se rendre en Russie dans le cadre du programme vacances travail. Notons que les Canadiens et les Belges ne sont pas éligibles au WHV Russie. Contrairement aux autres PVT qui sont assez médiatisés et parfaitement intégrés dans les plans de communication des ministères du Tourisme des pays concernés, le PVT Russie demeure plutôt confidentiel et les bribes d’informations dont on dispose à son sujet proviennent du recoupement de sources gouvernementales, mais aussi des retours d’expérience des rares Français qui se sont laissés tenter par la Russie dans sa version PVT. Voici donc une liste récapitulative des conditions à remplir pour pouvoir prétendre à un PVT Russie :

  • Être âgé de 18 à 30 ans. Pour éviter toute mauvaises surprise, nous vous conseillons fortement de formuler votre demande avant vos 30 ans, car nous ne savons pas s’il est permis de faire la demande du PVT Russie jusqu’à la veille de vos 31 ans ou pas, comme c’est le cas pour le PVT Australie, le PVT Nouvelle-Zélande ou encore le PVT Canada ;
  • Dans la mesure où la France est le seul pays jusqu’à présent à avoir signé un accord VVT avec la Russie, vous devez donc disposer d’un passeport français valide au moins 18 mois après votre arrivée sur le territoire russe (et non au moment de la demande) ;
  • L’accord PVT entre la France et la Russie ne mentionne aucun montant minimal pour les économies. Cependant, joindre un justificatif de type relevé de compte bancaire à votre demande de PVT Russie sera un atout ;
  • L’accord PVT entre la France et la Russie ne fait pas état d’une assurance PVT obligatoire. Cependant, il est fortement conseillé de souscrire à une assurance santé (maladie, hospitalisation, rapatriement) car les infrastructures médicales en Russie en dehors des pôles urbains sont parfois peu performantes ;
  • Il faut impérativement en être à sa première participation. Il n’y a en effet pas de possibilité de renouvellement du WHV Russie contrairement au WHV Australie, au WHV Canada ou encore au WHV Nouvelle Zélande. Il y a toutefois une nuance à noter : la durée initiale du WHV Russie est de 4 mois, qui devient 12 mois lorsque vous décrochez un contrat de travail.

Comme de nombreux autres programmes vacances travail, le WHV Russie impose un quota de 500 places aux Français. Néanmoins, vous pouvez prendre votre temps pour formuler votre demande car nous en sommes aujourd’hui très loin. La demande est gratuite, comme pour le PVT Japon et le PVT Argentine.

 

Les étapes de la procédure WHV Russie

Pour formuler une demande de visa WHV Russie, il faudra vous déplacer en personne à l’ambassade de Russie à Paris afin de déposer votre dossier. La section des visas est ouverte du lundi au vendredi en matinée uniquement, de 9h à 12h. Vous aurez besoin d’un passeport français valide au moins 18 mois après votre arrivée en Russie, d’un billet aller-retour ou des ressources financières pour en acquérir, d’un extrait ou relevé de compte bancaire français récent, d’un extrait de casier judiciaire (qui doit par ailleurs être vierge) et enfin d’un certificat médical. Ce dernier devra comporter une photo d’identité ainsi que vos nom, prénom, date de naissance, lieu de naissance, adresse de domicile, numéro de téléphone ainsi qu’un « document d’identité » comportant le type, la série et le numéro de l’autorité de délivrance ainsi que la date de délivrance.

Des informations sur le médecin ainsi que les méthodes et les résultats des analyses sont également nécessaires. Le certificat médical doit attester de résultats négatifs aux tests de dépistage du VIH, de la lèpre, de la tuberculose, de la syphilis, des chlamydias et du chancroïde. Il doit également afficher des résultats négatifs à la toxicomanie.

 

Trouver un emploi en Russie

Soyons clairs : il vous sera très difficile de trouver du travail en Russie dans le cadre du programme vacances travail. Les retours d’expérience dont nous disposons font état d’une méconnaissance totale du PVT par les entreprises, mais aussi par l’administration russe. Quand bien même vous décrocherez une promesse de recrutement, on vous demandera un permis de travail qui mettra de toutes les façons beaucoup trop temps à sortir, sachant que vous ne disposez que de 4 mois pour trouver un job en Russie. En somme, le PVT Russie prend surtout la forme d’une façon « simplifiée » pour faire un tour en Russie lorsqu’on est français et que l’on a moins de 30 ans.

 

Autres articles concernant les Working Holiday Visa: