Voyage en Afrique australe : un capital dépaysement inégalé

Des vignobles du Cap au Kruger, des chutes Victoria au désert namibien, des plages mozambiquiennes aux booms assourdissantes de Soweto… Parmi les voyages en Afriqueun séjour en Afrique australe déroulera certains des plus beaux paysages au monde, à mille lieues des tergiversions bondées des circuits touristiques surexploités. Si pour beaucoup, l’Afrique australe n’est en réalité qu’une appellation politiquement correcte pour désigner la zone d’influence du géant sud-africain, d’autres n’hésitent pas à mettre en lumière l’émergence progressive de l’économie des Etats de cette région du continent, avec parfois un Indice de Développement Humain élevé, notamment en Namibie, au Botswana et en Angola.

Si elle semble bien engagée dans le chemin de la rédemption, c’est que l’Afrique australe a relativement réussi à rompre avec les démons d’un passé douloureux, marqué par le régime raciste de l’apartheid en Afrique du Sud, la guerre civile sanglante en Angola ou encore les coups d’Etat à répétition.

Plus qu’une puissance régionale, l’Afrique du Sud impulse le développement de cette partie du monde, comme en témoigne la bonne santé de ses pays limitrophes. Depuis la nuit des temps, l’Afrique australe s’est imposée comme un important foyer démographique. Elle était primitivement occupée par les Bantous et les peuples Khoïsan, dont est issue la tristement célèbre Vénus Hottentote. Aujourd’hui, la région abrite plus de 154 millions d’habitants qui présentent des profils ethnique, linguistique et religieux remarquablement hétérogènes.

La parenthèse de colonisation européenne a profondément marqué la région avec notamment le tracé des frontières qui a abouti à la création des Etats actuels. Si les ressources minières et pétrolières s’allient à un climat particulièrement favorable à l’agriculture pour dessiner les contours d’une économie régionale robuste, l’instabilité politique de certains Etats, la corruption endémique, le secteur informel et le taux élevé d’infection au VIH restent les principaux défis de l’Afrique Australe.

Avec le semi-désert du Karoo, les montagnes du Swartberg, la savane australe, les zones ripariennes et le bushveld subtropical, l’Afrique australe affiche une grande diversité des écorégions que la surexploitation humaine n’a pas encore considérablement altéré. En effet, c’est dans cette région du monde que l’on retrouve les derniers rhinocéros blancs, les impalas ou antilopes d’Afrique, les koudous, les gnous bleus et les singes Vervets. Les lions, léopards et autres éléphants peuplent également la région, bien que la pollution atmosphérique, la désertification et surtout le braconnage menacent leur existence sauvage.

Notre voyage en Afrique australe nous mènera tour à tour en Afrique du Sud, en Angola, au Botswana, au Lesotho, au Malawi, au Mozambique, à l’Île Maurice, en Namibie, au Swaziland, en Zambie, au Zimbabwe et à Madagascar.

 

Découvrir l’Afrique du Sud

Surnommé « nation arc-en-ciel » par l’archevêque Desmond Tutu pour désigner l’extraordinaire diversité du pays et tordre le cou aux élans racistes du milieu du 20e siècle, l’Afrique du Sud est aujourd’hui la référence du continent africain, du moins sur le plan politique, militaire et économique, bien qu’elle ait été relégué en 2e position en termes de PIB par le géant nigérian.

Ce grand pays d’Afrique est d’ailleurs membre de la conférence diplomatique des BRICS, aux côtés du Brésil, de la Russie, de l’Inde et de la Chine, avec un PIB cumulé égal à celui des 28 pays de l’Union Européenne et une population totale de 3 milliards d’habitants, soit 40% de la population mondiale.

Un voyage en Afrique du Sud promet bien des surprises ! Le pays est un véritable kaléidoscope de grands espaces époustouflants, de réserves naturelles dépaysantes, de plages sauvages propices à la pêche et de massifs montagneux particulièrement adaptés aux randonnées sous un climat toujours tempéré. Les incontournables sont les domaines viticoles du Cap-Ouest, le marché des produits du terroir de Salt River, l’observation des baleines à Hermanus ou encore la charmante cité coloniale de Grahamstown. Notons que l’Afrique du Sud accueille 9,6 millions de touristes annuellement, accaparant ainsi la dernière place du podium du continent derrière le Maroc et l’Egypte.

 

Lever de Soleil au Bostwana

Lever de Soleil au Bostwana

 

Découvrir le Botswana

Botswana, littéralement « pays des Tswanas » dans la langue éponyme, est un ancien protectorat britannique qui fait partie du Commonwealth depuis le 30 septembre 1966, date de son indépendance. Il fait partie des pays dits « satellitaires » du géant sud-africain, et affiche une économie solide basée sur les services (43%), l’exploitation minière (48%) et l’agriculture.

La renommée du Botswana est surtout assurée par ses excellents résultats dans les classements internationaux en termes de gouvernance et de transparence. Le pays est ainsi régulièrement aux avant-postes du continent et dans le top 30 mondial dans le classement de la « perception de la corruption » de Transparency International, ce qui lui a valu les surnoms flatteurs de « Miracle africain », « exception du continent » ou encore « la Suisse de l’Afrique ».

Un séjour au Botswana prendra des allures haut-de-gamme, tant le pays est tourné vers le tourisme de luxe et les safaris. Il faudra donc casser la tirelire pour apprécier tout le capital dépaysant de cette destination. Vous visiterez forcément la capitale Gaborone, une curieuse ville partagée entre zones rurales et bâtiments modernes. Vous y apprécierez le mont Kgabe, le complexe des musées ou encore la Gaborone Game Reserve. Le delta de l’Okavango et le pseudo-désert de Kalahari sont également des valeurs sûres de la région.

 

Bergdorf au Lesotho

Bergdorf au Lesotho

 

Découvrir le Lesotho

Montagneux, sans accès à la mer et en proie à une pauvreté endémique (161e pays sur 188 dans le classement du développement humain), le Lesotho est sans doute le plus pays le plus dépendant de l’Afrique du Sud. Son territoire est d’ailleurs entièrement enclavé dans le géant sud-africain.

Son économie, rudimentaire et principalement tournée vers la subsistance, est fortement dépendante de l’aide internationale et des transferts effectués par la diaspora en Afrique du Sud. Quelques signes positifs viennent toutefois égayer le tableau, avec notamment la reprise de l’exploitation des diamants et le dynamisme du secteur textile.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le Lesotho est très loin d’être un micro-Etat. Il couvre plus de 30 355 km², soit une superficie comparable à un pays comme la Belgique. L’ensemble du territoire culmine à 1 300 mètres d’altitude, avec un point culminant à l’est (mont Thabana Ntlenyana, 3482 m). Le tourisme est florissant, et affiche des résultats respectables avec 1,1 million de touristes accueillis en 2015, soit autant que le Ghana et plus que l’Islande, le Sénégal ou encore le Venezuela.

Un séjour au Lesotho sera l’occasion de visiter le Malealea Lodge et ses charmants villages, de boire un verre dans le pub le plus élevé de l’Afrique australe ou encore d’admirer les énormes empreintes de dinosaures à Leribe.

 

Cascade au Malawi

Cascade au Malawi

 

Découvrir le Malawi

A l’écart des circuits touristiques, méconnu du grand public et peu réceptif à l’urbanisme, le Malawi est aujourd’hui le pays qui affiche le PIB par habitant le plus bas au monde. Une « performance » rendue possible par une corruption endémique, une explosion démographique incontrôlée et de graves problèmes de santé publique.

Aussi, le pays a manqué le coche et ne s’est pas mis au diapason des pays voisins qui ont tiré profit de leurs richesses naturelles pour profiter de la manne touristique. Pourtant, avec son climat subtropical, une diversité géographique intéressante et l’hospitalité de ses habitants, le Malawi n’est pas une destination dénuée de tout intérêt.

Le gouvernement a entrepris depuis 2010 un programme pour réintroduire le lion dans les forêts du pays afin d’attirer les amateurs de safari dans ce pays qui maintient encore une biodiversité intacte. D’un autre côté, un séjour au Malawi sera l’occasion d’admirer le lac Malawi, troisième plus grand lac d’Afrique, qui s’insère harmonieusement dans le creux formé par la vallée du Grand Rift. C’est d’ailleurs l’une des principales attractions du pays. On y pratique la plongée pour observer les cichlides colorés du fond et on y pratique le snorkeling et le kayak. L’île de Mumbo, à proximité du lac, intrigue par ses blocs de roche et sa jungle dense…

 

Songo au Mozambique

Songo au Mozambique

 

Découvrir le Mozambique

Logé dans la côte orientale de l’Afrique australe et ancienne colonie portugaise, le Mozambique est le premier pays lusophone d’Afrique par sa population. C’est aussi l’un des pays les plus pauvres au monde. Plus de la moitié de sa population vit sous le seuil de la pauvreté, avec un indice de développement humain de seulement 0,327, soit le troisième plus mauvais score à l’échelle mondiale.

Pourtant, avec un littoral de 2470 m² et un sous-sol riche charbon, or, bauxite et tantale, le pays semble disposer de tous les moyens nécessaires pour au moins sortir de la misère. Il faut dire que l’économie et la politique se concentrent aux mains de ce que les mozambiquiens appellent les « assimilados », ou les africains assimilés par les Portugais pendant l’occupation.

L’aide internationale et les investissements « humanitaires » ont permis de réaliser des progrès spectaculaires, affichant ainsi des indicateurs complètement déconnectés de la réalité du pays. Ainsi, le Mozambique dispose de plus faible dette publique en pourcentage de PIB, et la croissance annuelle est de 7%.

Le manque d’infrastructure et la corruption viennent toutefois s’allier à la forte prévalence du Sida pour freiner ces ardeurs… Un séjour au Mozambique sera résolument aventurier puisque le pays ne dispose pas d’infrastructures touristiques. Les incontournables sont l’ile de Mozambique, l’archipel de Bazaruto ou encore le lac Niassa.

 

 

Découvrir l’île Maurice

Avec ses plages turquoise, son sable blanc et ses cocotiers, l’Île Maurice est sans doute l’incarnation grandeur nature d’une carte postale. Pour beaucoup, le pays est LA destination touristique par excellence, et son côté insulaire n’y est sans doute pas étranger.

Le dodo, célèbre emblème du pays, n’a d’ailleurs pas daigné migrer en raison de la nourriture abondante et de l’absence de prédateurs, perdant progressivement sa capacité à voler. Aujourd’hui, le dodo n’est qu’un lointain souvenir, puisqu’il s’est éteint dès l’arrivée des Européens au 18e siècle. C’est d’ailleurs l’archétype de l’extinction d’une espèce directement imputable à l’activité humaine.

Depuis quelques années, le pays collectionne les bons points et s’impose dans les classements des ONG mondiales comme la première démocratie d’Afrique. C’est aussi le premier pays africain en termes de climat d’investissement et de la bonne gouvernance. L’Île Maurice est enfin le 8e pays au monde dans le classement de la liberté économique du FMI. Les piliers de l’économie locale sont les services financiers, l’éducation, le tourisme et, depuis peu, les énergies renouvelables.

Un séjour à l’Île Maurice fera la part belle au sable, aux lagons et autres filaos typiques des pays insulaires du Pacifique. Les immanquables sont Port Louis, capitale cosmopolite, la côte est de Rodrigues ou encore les nombreux temples hindous qui attirent annuellement des milliers de pèlerins.

 

Coucher de Soleil en Namibie

Coucher de Soleil en Namibie

 

Découvrir la Namibie

Autrefois sous occupation allemande, puis sud-africaine, la Namibie est un des pays les plus jeunes au monde. En effet, la nation est née le 21 mars 1990, date à laquelle elle obtient son indépendance de l’Afrique du Sud.

Avec seulement 2 millions d’habitants sur une superficie de plus de 825 millions de km², la Namibie est le pays le moins densément peuplé du monde après la Mongolie. Bien qu’elle repose essentiellement sur l’exportation minière et l’exploitation des ressources naturelles, l’économie de la Namibie est prometteuse, avec notamment un secteur manufacturier en pleine croissance depuis les années 90s ainsi qu’un secteur tertiaire de plus en plus dynamique, notamment dans son pan financier. Le tourisme est également un puissant moteur de développement et attire annuellement près d’un million de visiteurs étrangers.

Un séjour en Namibie sera d’abord l’occasion d’apprécier l’hétérogénéité ethnique et culturelle de ce pays, où cohabitent des Hereo, Khoi-Khoi, San, Kavango ainsi qu’une dizaine d’autres peuples dont les Afrikaners et des descendants d’Allemands. Naturellement, les randonnées dans le bush et les safaris en Namibie sont des activités incontournables.

 

Guerrier au Swaziland

Guerrier au Swaziland

 

Découvrir le Swaziland

Comme on dit ici, « big things come in small packages ». En effet, avec une superficie de moins de 17 500 km², le royaume de Swaziland est un des plus petits Etats d’Afrique. Intriguant, hors des sentiers battus, le pays est surtout connu pour les manifestations excentriques fréquentes de son roi. Mswati III est passionné des voitures de luxe. Il a par ailleurs acquis en 2005 20 voitures BMW ‘série 5 et 7), ainsi qu’une Dailmer-Chrysler Maybach unique au monde à plus de 500 000 $.

Aujourd’hui, le Roi a 15 épouses et plusieurs dizaines d’enfants. Il est d’ailleurs lui-même le 67e enfant du roi Sobhuza II. Au Swaziland, c’est la famille royale qui désigne la « grande épouse » qui enfantera le prince héritier. Le Swaziland n’est pas seulement un des pays les moins développés au monde: c’est aussi et surtout celui avec le taux de prévalence du sida le plus élevé au monde : 25,9% des adultes sont séropositifs. L’économie dépend fortement des échanges avec l’Afrique du Sud et de l’aide internationale.

Un séjour au Swaziland sera l’occasion d’observer les rhinocéros noirs dans la Mkhaya Game Reserve, de tenter l’ascension du Sibebe Rock ou encore d’observer les lions du Hlane Royal National Park.

 

Rafting dans la province de Zambezie - Zambie

Rafting dans la province de Zambezie – Zambie

 

Découvrir la Zambie

Si elle est enclavée, la Zambie n’en reste pas moins une destination « pieds dans l’eau ». En effet, le pays est traversé par trois grands cours d’eau (la Kafue, la Lunagwa et le Zambèze) qui impactent profondément la géographie du pays et l’activité économique, qui repose principalement sur l’agriculture, l’exploitation du cuivre et le tourisme.

En dépit d’un sous-sol plutôt riche, la Zambie est l’un des pays les plus pauvres au monde. 73% de sa population vit sous le seuil de la pauvreté, et les gouvernements successifs ont souvent refusé d’appliquer les directives du FMI, notamment en matière de renforcement de l’imposition. L’économie zambienne se trouve depuis quelques années fortement impactées par la diaspora chinoise qui montre un certain engouement pour le pays. Ils sont près de 200 000 d’investisseurs et d’ouvriers chinois à s’impliquer dans les secteurs clés de l’économie, notamment les mines, les textiles et l’agriculture).

Un séjour en Zambie sera surtout l’occasion de partir à l’aventure au bord du Zambèze, dans le parc national qui s’étend sur plus de 4 200 km². Les chutes Victoria, le lac Kariba ou encore la propriété Shiwa Ng’andu sont les autres incontournables du pays.

 

Chutes Victoria au Zimbabwe

Chutes Victoria au Zimbabwe

 

Découvrir le Zimbabwe

Le Zimbabwe est une destination classique pour les producteurs de films animaliers et de documentaires sur la faune et la flore de cette partie du monde En effet, le pays affiche une biodiversité de premier choix, si bien que 13% de son territoire abritent des réserves protégées et des parcs naturels. L’ex-Rhodésie s’est peu à peu affranchie du régime minoritaire « blanc », pour s’engouffrer petit à petit dans les innombrables dérives autoritaires du vieux président Mugabe.

Le Zimbabwe est un pays pauvre. Sa participation active à la 2e guerre du Congo a considérablement pesé sur son économie. Le pays est d’ailleurs annuellement sujet à des taux d’inflation surréalistes, dépassant parfois les 200 millions pourcent (!).

Si le pays a pu par le passé jouir d’une certaine notoriété parmi les touristes occidentaux, il est de plus en plus boudé par ces derniers qui craignent le racisme anti-blanc conséquent aux redistributions des fermes et terres agricoles entre blancs et noirs. Si malgré ces contretemps, vous prévoyez un séjour au Zimbabwe, ne manquez pas les chutes Victoria, le Matobo National Park et le Great Zimbabwe National Monument.

 

Fort de Foulpointe - Madagascar

Fort de Foulpointe – Madagascar

 

Découvrir Madagascar

Appendice du continent africain duquel elle s’est séparée il y a 165 millions d’années, l’Île de Madagascar est tout simplement la destination rêvée de l’aficionado de l’écotourisme. A mi-chemin entre l’Afrique et l’Asie, le pays est souvent qualifié d’afro-asiatique. Les forêts tropicales y côtoient un littoral époustouflant, et les lémuriens et autres baobabs seront sans doute les temps forts de votre séjour à Madagascar.

En dépit d’une localisation géographique exceptionnelle, Madagascar reste un pays pauvre miné par la corruption et l’instabilité politique. Les catastrophes naturelles, notamment les cyclones et les inondations, viennent régulièrement aggraver la situation économique.

Ce tableau peu reluisant n’empêchera pas le touriste de passer un séjour des plus mémorables. La « Grande Île » est jonchée d’incontournables. Les rizières du pays Betsileo vous rappelleront les influences asiatiques du pays, et les allées de Baobabs concentrent tout l’exotisme de l’Afrique. La vallée du Tsaranoro et les nombreux marchés artisanaux de la capitale sont quelques-uns des incontournables de Madagascar.

 

Autres Articles sur l’Afrique pouvant vous intéresser: