Voyage au Canada : l’autre face du Nouveau Monde !

Quand Martin Frombisher, un ancien pirate anglais, pénétrait en juillet 1576 dans la baie qui porte aujourd’hui son nom, il était alors convaincu de naviguer dans un chenal séparant l’Asie de l’Amérique. Situé bien plus au nord, le fameux passage du Nord-Ouest ne sera découvert qu’en 1906 par le norvégien Roald Amundsen. Certains se plaisent à attribuer toutes les grandes campagnes d’exploration maritime à de flagrantes approximations de calcul, à des erreurs d’interprétation de textes scientifiques ou à des fulgurances inconscientes dans le but de satisfaire les pulsions impériales des rois et monarques. L’extrémité septentrionale du Canada en est une illustration parfaite et vous offrira des belles choses lors d’un voyage au Canada.

Terre de Baffin, Terre Neuve, Labrador… pendant longtemps, ces contrées du Grand Nord canadien suscitent la convoitise d’aventuriers, de trappeurs, de chasseurs de baleines, et provoquent la curiosité d’explorateurs et de navigateurs à la recherche de nouvelles routes maritimes. Isolées par les glaces et la rudesse du climat, ces terres de tradition amérindienne et inuite accueillent des mouvements migratoires intenses qui remontent à plus de 15 000 ans, au lendemain de la dernière glaciation qui concourra à baisser drastiquement le niveau des océans, établissant ainsi un pont terrestre entre l’Eurasie et l’Amérique et ouvrant la voie à l’installation massive des Amérindiens.

 

Des milliers d’années plus tard, au début du 11e siècle, des Vikings jetteront leur dévolu sur les étendues arctiques canadiennes, avant de se voir rejoindre par les premières explorations européennes à la fin du 15e siècle. Ces terres restent ainsi longtemps à l’écart du peuplement et des transformations qui accompagnent la colonisation du continent américain. Il serait regrettable de ne pas plonger au cœur de cet authentique sanctuaire naturel lors de vos vacances au Canada… A bord d’une embarcation conçue pour naviguer dans les régions polaires, vous longerez des paysages saisissants, des glaces de l’Arctique aux îles de l’Atlantique, dans une expérience humaine qui changera certainement votre perception de l’aventure. Osez le Canada pour vos vacances en Amérique du Nord et laissez-vous engloutir par l’immensité de cette contrée ponctuée de grands espaces, de forêts d’érables et de curiosités de la faune arctique.

Le Canada, c’est aussi le pays du grand froid, du très grand froid même ! A Montréal, la température tombe régulièrement en dessous des -20° C, et quand le vent s’invite à la partie, c’est encore plus tonique, plus vivifiant, plus décapant, à l’image de cette immense nation qui fait vingt fois la superficie de la France. Pour le grand public, le Canada évoque d’interminables espaces vierges protégés, un climat quelque peu hostile, des pôles urbains futuristes et une prospérité économique enviable. Le pays s’érige en un Nouveau Monde qui mérite amplement cette appellation souvent cuisinée à toutes les sauces. Une enquête BVA réalisée en 2005 a montré que le pays de l’érable était la contrée préférée des Français pour une éventuelle expatriation. Ce constat sera par la suite appuyé par un sondage réalisé par YouGov en mars 2016. Chez les leaders d’opinion, le Canada se permet même le luxe de dépasser la France, la Suède, le Royaume-Uni et les Etats-Unis en termes de popularité. Bienvenue au Canada !

 

La ville d'Ottawa, capitale du Canada

La ville d’Ottawa, capitale du Canada

 

Voyage au Canada: Le Point sur l’Economie du Canada

Au bord de la faillite il y a à peine 25 ans, miné par une dette publique écrasante et par l’hégémonie de son voisin américain, le Canada a réussi à se redresser grâce à des méthodes radicales. Le 12 janvier 1995, le Wall Street Journal titrait encore : « Le Canada en faillite ? »… Aujourd’hui, le pays s’impose comme la 10e puissance économique mondiale avec un PIB de quelque 1 887 milliards de dollars, tirant ainsi profit de ses nombreuses ressources naturelles, de son industrie particulièrement dynamique, de sa population active à haut degré de qualification mais aussi et surtout de sa proximité géographique avec le voisin américain auquel il est lié par des traités commerciaux d’envergure dont notamment l’accord de libre-échange canado-américain.

Depuis 1993, l’économie affiche une croissance moyenne de 3% chaque année. Les autres indicateurs socio-économiques sont au vert depuis deux décennies : un indice de développement humain très élevé (0,908 sur un maximum de 1), un taux de chômage bas (7%) et une inflation maîtrisée (1,2% en moyenne). L’industrie aéronautique et automobile, l’exploitation du sous-sol riche en minéraux, en pétrole et en gaz naturel, l’agroalimentaire et les industries du bois sont les principaux piliers de l’économie canadienne. Les outputs de l’effort industriel canadien sont principalement exportés vers les Etats-Unis (75%), le Royaume-Uni (4,1%) et le Japon (2,3%).

La province de l’Alberta, deuxième réserve de pétrole au monde derrière l’Arabie Saoudite, est la figure de proue de cette remontée économique fulgurante… Avec son petit million d’habitants, Calgary s’impose comme la ville à la plus forte croissance du pays. Au pied des rocheuses, la cité accueille chaque jour une cinquantaine de personnes venues grossir sa démographie dans le dessein de tirer profit de cet eldorado de l’or noir. D’ailleurs, la capitale économique de l’Alberta n’est pas dénuée de tout intérêt touristique, et son Heritage Park, son Fort et son Aero Space Museum valent bien un petit détour si vous passez vos vacances au Canada. Surnommée le Texas du nord, la province de l’Alberta voit les villes pousser en son sein comme des champignons, symbolisant ainsi à merveille l’efficacité redoutable du modèle économique canadien, inclusif et pragmatique. Admirer les chantiers grouillants à bord d’un hélicoptère sera assurément un des nombreux temps forts de votre séjour au Canada.

 

Tourisme au Canada : Une Base Solide Pour Une Énorme Marge de Progression

S’il est parfaitement intégré dans les circuits touristiques mondiaux depuis plusieurs décennies, le Canada reste largement sous-visité par les globe-trotters, accueillant ainsi un total de 16,5 millions de personnes chaque année. Si ce score conviendrait parfaitement à des pays comme le Brésil, l’Australie ou encore la Suisse qui peinent à dépasser le seuil symbolique des 10 millions d’arrivées, le Canada ne peut s’en accommoder au vu des paysages naturels et des possibilités infinies d’escapades sauvages qu’il offre aux aventuriers. Néanmoins, il est intéressant de noter un engouement progressif pour la destination Canada, avec une croissance annuelle des arrivées de l’ordre de 3%, notamment imputable à la hausse du nombre des touristes en provenance des marchés asiatiques (la Chine, l’Inde, le Japon et la Corée du Sud) mais aussi des marchés latino-américains (le Mexique et le Brésil). Cette hausse des arrivées s’est accompagnée d’une augmentation sensible des dépenses des touristes qui ont bondi de 4,5% en 2014 pour s’établir à plus de 17 milliards de dollars. Selon la Commission canadienne du tourisme (CCT), ce secteur « revêt une importance stratégique pour la compétitivité future du Canada ».

Pour accompagner cette dynamique positive et donner à la destination les moyens de ses ambitions, le ministère du Tourisme et de la Culture se montre très actif sur le terrain et enchaîne les investissements pour booster la compétitivité du Canada sur le marché des voyages et des loisirs en misant tout particulièrement sur la promotion des destinations naturelles méconnues du grand public mais aussi sur la conception de nouvelles expériences dépaysantes, en étroite collaboration avec les promoteurs touristiques régionaux et locaux.

En 2014, l’industrie du tourisme a généré plus de 88,5 milliards de dollars, portée par quelque 170 000 entreprises qui emploient près de 630 000 personnes pour un nombre d’arrivée estimé à 16,5 millions de touristes. Plus vaste contrée du monde après la Russie, mariage improbable des cultures française, britannique et amérindienne et pendant décalé du géant américain, le Canada est incontestablement une destination qui dispose encore d’une très grande marge de manœuvre, ce qui devrait en faire un acteur majeur du tourisme de la décennie 2020.

 

La Casa Loma à Toronto

La Casa Loma à Toronto

 

Voyage au Canada : Notre Sélection des Villes Incontournables

Si les 10 millions de km² sur lesquels il s’étend font la part belle à d’immenses étendues inhabitées minées par les caprices glacés de la météo, le Canada abrite certaines des villes les plus dynamiques au monde, dont le cosmopolitisme et l’histoire haute en couleur séduiront les aficionados des flâneries insouciantes…

En langue huronne, « Ontario » se traduit littéralement par « belle eau scintillante ». Si les Hurons ne sont plus aussi nombreux avant à peupler ces terres, d’autres ont pris le relais, relevant le défi de faire de la région un foyer démographique hétérogène prospère. Avec plus de 110 langues et dialectes et quelque 2,5 millions d’habitants, Toronto, capitale et métropole de l’Ontario, est sans doute l’une des villes les plus cosmopolites au monde : près de 50% de sa population est née hors du Canada. Celle que l’on surnomme la « Ville Reine » est également la capitale économique du pays et un de ses points d’intérêts les plus prononcés. Pendant votre séjour à Toronto, vous découvrirez la Tour CN, le Musée royal, la Casa Loma ou encore l’Aquarium Ripley.

Le 31 décembre 1857, et dans le but de résoudre un conflit opposant Toronto, Montréal, Kingston et Ottawa, toutes souhaitant devenir la capitale du Canada, la dernière fut finalement choisie par la Reine Victoria. Ce choix fut en premier lieu motivé par la situation géographique d’Ottawa, stratégiquement placée à la frontière entre le haut et le bas Canada, ce qui garantit une certaine neutralité, ne favorisant ni les anglophones ni les francophones. Le choix d’Ottawa s’explique également par sa distance relativement éloignée des Etats-Unis, ce qui limitait alors les risques d’une attaque en provenance du pays de l’Oncle Sam. Un séjour à Ottawa vous mènera à la Colline du Parlement, au Canal Rideau, au Musée des beaux-arts ou encore à l’Arborétum fédéral.

Cité phare du Hockey sur glace, ville étudiante par excellence abritant la fameuse université McGill, Montréal est sans aucun doute la plus française des métropoles de l’Amérique du Nord ! Deuxième ville du Canada par sa population et première par sa densité, Montréal est aussi la troisième ville francophone la plus peuplée après Paris et Kinshasa. Cœur économique du Québec et ville au cosmopolitisme assumé, Montréal est aussi et surtout un haut lieu culturel qui accueille annuellement de nombreuses manifestations très médiatisées comme le Festival des films du monde, le Festival International du Jazz, le Festival comique Juste pour Rire ou encore le Grand Prix de Formule 1 du Canada. Votre séjour à Montréal vous conduira forcément au biodôme éponyme, au Vieux-Port, au Mont Royal ou encore au curieux insectarium.

Nichée dans les basses-terres continentales de la Colombie-Britannique, Vancouver est une belle cité portuaire au charme Pacifique prononcé. Tout comme ses paires, elle affiche un cosmopolitisme remarquable : plus de 52% de ses 600 000 habitants ont une langue maternelle autre que l’anglais. Port Metro, cœur battant de la ville, est le port le plus grand et le plus achalandé du Canada. C’est aussi le port le plus diversifié de toute cette partie du continent américain. Vancouver est régulièrement citée en exemple pour sa qualité de vie et sa douceur de vivre. Le tourisme est une valeur sûre qui apporte beaucoup à l’économie de la ville. Un séjour à Vancouver vous conduira au pont suspendu de Capilano, au Parc Stanley, à Granville Island ou encore au musée Science World.

Fondée en 1795 pour supporter le commerce florissant de la fourrure avec notamment l’impulsion de la Compagnie britannique de la Baie de Hudson, Edmonton s’est vite muée en une ville dynamique profitant de l’installation de colons britanniques mais aussi de la ruée vers l’or qui catalysera le développement de cette ville aujourd’hui capitale de la richissime province de l’Alberta. Parallèlement aux combustibles fossiles qui font ses beaux jours depuis des décennies, l’économie de la ville repose sur les domaines de la construction, de l’éducation, de la santé et des services sociaux. Un séjour à Edmonton vous mènera au Valley Zoo, au Muttart Conservatory, au Fort Edmonton Park ou encore au Telus World of Science.

En algonquin, « Kébec » signifie « là où le fleuve se rétrécit », et la ville éponyme a pris cette appellation après un léger effort de francisation en référence à l’étranglement du fleuve Saint-Laurent en son sein. Avec ses remparts et ses fortifications uniques dans cette partie du monde, la ville de Québec vaut bien un petit détour ! Moderne et résolument tournée vers l’avenir, la ville compte une activité de services de premier choix, portée par les assurances, l’administration publique et la santé. Pour votre séjour à Québec, ne manquez pas Vieux-Québec, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, les chutes Montmorency, le château Frontenac, la Citadelle ou encore le Musée de la civilisation.

 

Autres articles sur les destinations en Amérique du Nord: