Découvrez le magnifique temple Wat Chedi Luang de Chiang Mai

Découvrez le magnifique temple Wat Chedi Luang de Chiang Mai


Le Wat Chedi Luang est un temple renommé de la capitale du nord de la Thaïlande. Il existe depuis plus de 600 ans et continue d’être l’une des attractions touristiques qui attire le plus de monde à Chiang Mai. Bien qu’il ait été endommagé, le temple est toujours magnifique et plusieurs études et projets de rénovation sont en cours. Lorsque vous visitez le Wat Chedi Luang, vous observez non seulement une architecture magnifique, mais vous accédez également à un site historique important. Dans cet article, nous allons explorer plus en profondeur le temple Wat Chedi Luang.

​Le Wat Chedi Luang et son histoire

Les origines du temple sont imprégnées de légende. Le roi Saen Muang Ma a commandé la construction de ce temple pour obtenir un site magnifique destiné aux cendres de son père. Suite au décès du roi, la construction a été interrompue pendant 10 ans. Par la suite, sa veuve a continué à construire en son nom, mais a été confrontée à de nombreux défis. Bien que ce temple ait été commencé en 1391, sa construction n’a pas été achevée avant 1475. Le roi Tilokaraj a supervisé l’achèvement de la construction quelques années après un ordre de finir le Wat Chedi Luang, où résiderait le Bouddha d’émeraude.

Il existe plusieurs versions de l’origine des dégâts subis par ce monastère, qui s’est effondré dans son état actuel. Certains historiens affirment qu’un tremblement de terre massif, survenu en 1545, a provoqué la catastrophe. D’autres affirment que le temple a été endommagé par le roi Taksin lors du tir de canons sur la ville de Chiangmai pour expulser les Birmans afin de récupérer la ville dans les années 1800. En revanche, l’histoire du tremblement de terre reste une hypothèse crédible. En 1551, la statue du Bouddha d’émeraude a été transférée à Bangkok, dans le complexe du temple Wat Phra Kaew, pour être mise en sécurité avant l’invasion birmane.

Le Wat Chedi Luang a été si durement touché que 9 mètres ont été brisés au sommet de l’édifice. A ce jour, la structure principale n’a toujours pas été entièrement restaurée. Dans les années 1990, un programme japonais, en collaboration avec l’UNESCO, a tenté de restaurer le Wat Chedi Luang. Toutefois, le projet est resté au point mort en raison du manque d’informations sur l’aspect original du temple. Les habitants ont été déçus par ce travail, qui préfère que les ruines soient recouvertes de plantes herbacées. Le coucher de soleil derrière le temple reste un spectacle à couper le souffle.

​Les principales attractions

Pour une visite à Chiang Mai, le Wat Chedi Luang est un incontournable pour sa riche histoire. Le Wat Chedi Luang, appelé temple de la Pagode royale, contient de nombreuses ruines de chedi (pagodes). En outre, tous les jours, les visiteurs peuvent assister à des discours intéressants et instructifs sur le Wat Chedi Luang prononcés par des moines.

​Les ruines de chedi

L’une des principales caractéristiques du temple est sa grande pagode (appelée chedi). Bien qu’elle ne soit plus aussi imposante aujourd’hui, elle était autrefois un spectacle impressionnant. Le chedi a été érigé sur ordre du roi Saen Muang Ma en 1391, qui voulait un chedi élaboré pour bien accueillir les cendres de son père.

La construction du temple a duré environ un siècle et a été achevée sous le règne de Tilokarat en 1475. À son apogée, le Wat Chedi Luang était la structure la plus haute et la plus large de la ville. Le Chedi aurait fait environ 44 mètres de large à sa base et 85 mètres de haut. Cependant, au moins 30 mètres de cette hauteur ont été perdus en raison des dommages causés par les tremblements de terre ou les tirs de canon. Le chedi est flanqué de quatre escaliers de chaque côté, gardés par des créatures naga (gros serpent).

​Le pilier de la ville

Le pilier de la ville se trouve dans un bâtiment sur le terrain. Également célèbre sous le nom de pilier du Seigneur Indra (Sao Inthakin), il a été érigé en 1296 et déplacé en 1800 au Wat Chedi Luang. Sao Inthakin, selon la légende, a été ramené sur terre grâce aux esprits pour assurer la protection des habitants de Chiang Mai. Ici, trois grands arbres Dipterocarp situés à côté de la structure symbolisent la longévité. Selon la légende, s’ils tombent un jour, la ville risque de subir un désastre.

​Les viharns du Wat Chedi Luang

Le Wat Chedi Luang se compose également de deux viharns, l’un étant plus attrayant visuellement que l’autre. Le plus grand et le plus impressionnant des viharns présente un toit à trois niveaux avec de délicats ornements en or. Dès que vous atteignez le hall principal, vous êtes accueilli par la sculpture du Bouddha Phra Chao Attarot. Cette sculpture a été construite à la même époque que le temple original. Le viharn plus petit est un bâtiment intéressant, joliment décoré, bien que présentant des sculptures en bois et deux serpents naga gardant l’entrée.

​Reproduction de la statue du Bouddha d’émeraude

Le Bouddha d’émeraude, l’objet religieux le plus précieux de Thaïlande, a été conservé dans le Wat Chedi Luang pendant près de cent ans après le début de la construction du temple. La statue est restée au temple pendant quelques années puis, après sa destruction partielle, elle a été transférée sur la Grande Place, à l’intérieur du complexe du temple Wat Phra Kaew à Bangkok, et une réplique réside maintenant au sommet de son escalier, dans l’une de ses niches.

​Quelques conseils pour la visite

Lors de la visite du temple, gardez à l’esprit les points suivants : méfiez-vous des habitants trop amicaux de la région. Il s’agit de rabatteurs qui demanderont de l’argent pour la moindre information fournie. Les moines ont également l’interdiction de parler aux femmes, de marcher devant elles ou de les toucher. Selon les coutumes locales, les femmes n’ont pas non plus le droit d’entrer dans le bâtiment du Pilier de la ville pendant leurs menstruations.

Pour entrer dans le bâtiment du Pilier de la ville, les hommes doivent être habillés de manière appropriée, c’est-à-dire porter une chemise et des chaussures fermées. Si vous n’êtes pas habillé correctement, on vous prêtera des vêtements pour entrer. Le droit d’entrée au temple est de 40 bahts pour les touristes mais est en effet gratuit pour les ressortissants de nationalité thaïlandaise. Comme pour tous les temples de Thaïlande, veillez à retirer vos chaussures avant d’entrer dans l’un des bâtiments.

Les temples suivants peuvent être visités dans la même journée : Wat Phra Singh, Wat Chiang Man et Wat Suan Dok, tous situés à proximité. Commencez votre voyage au temple Chedi Luang avant de vous rendre au Wat Phra Singh qui date de 1345. Il s’agit d’un temple reconnu pour être la principale attraction du festival de Songkran chaque année. Le Wat Chiang Man, le plus ancien temple bouddhiste de la ville se trouve non loin du Wat Phra Singh. Le dernier temple de cette liste, le Wat Suan Dok, se trouve à environ 15-20 minutes de route du Wat Chiang Man. Le temple de Suan Dok est unique en son genre et abrite de nombreux stupas, qui sont des monuments bouddhistes.

​Conclusion

Le Wat Chedi Luang est un magnifique complexe de temples situé dans le centre de Chiang Mai, en Thaïlande. La visite de ce temple est un must pour quiconque s’intéresse à l’histoire de la Thaïlande ou à la culture bouddhiste. Le complexe du temple abrite plusieurs artefacts historiques importants, notamment le pilier de la ville et la réplique du Bouddha d’émeraude. Ce temple est également l’un des meilleurs endroits pour observer le coucher du soleil sur Chiang Mai. Veillez à vous habiller de manière appropriée et à respecter la culture locale lorsque vous visitez cet étonnant complexe de temples.