​Visite du parc historique d’Ayutthaya

​Visite du parc historique d’Ayutthaya


Capitale du royaume de Siam pendant plus de 400 ans, Ayutthaya a été détruite par les Birmans à de nombreuses reprises au cours du 17eme siècle, ce qui a conduit à la relocalisation de la capitale de la Thaïlande à Bangkok. Aujourd’hui, les ruines d’Ayutthaya restent l’une des destinations touristiques les plus populaires au pays du sourire. Les vestiges d’établissements démontrent la richesse du commerce de la ville d’Ayutthaya avec de nombreux pays étrangers pendant son âge d’or.

​Ayutthaya et son histoire avant que la capitale de Thaïlande ne soit déplacée à Bangkok

Le roi Ramathibodi Ier a fondé la ville d’Ayutthaya en 1351, près d’un site historique de la période Dvaravati. Les frontières de la cité-état se sont étendues au fil du temps. Ayutthaya est ensuite devenue aux 17e à 18e siècles l’un des principaux pôles commerciaux d’Asie, avec un aspect cosmopolite. Pendant 417 ans, Ayutthaya a été la capitale du Royaume. Toutefois, en 1767, dans la nuit du mardi au mercredi, la ville a été prise par les forces birmanes, puis pillée. Par la suite, les vestiges de la ville ont été démantelés afin que Bangkok puisse être reconstruite comme capitale du Siam.

Pour de nombreuses raisons, la ville d’Ayutthaya a servi de capitale au royaume du Siam pendant des siècles. La ville possédait un port animé qui accueillait des marchands des quatre coins du monde. Le financement de la ville provenait de sources agricoles ainsi que des taxes sur le commerce extérieur. Les visiteurs européens des pays occidentaux comme la France, la Hollande, le Portugal et l’Angleterre ont commencé à arriver à Ayutthaya au cours du 16e siècle. À leur arrivée, les voyageurs ont été stupéfaits par la richesse de la ville. À son apogée, Ayutthaya était un centre commercial de premier plan en Asie du Sud-Est.

​Visiter et découvrir les différents sites et temples du parc historique d’Ayutthaya à 2 heures de Bangkok

La ville d’Ayutthaya a été fondée vers le milieu du XIVe siècle et aurait été achevée en moins de 150 ans. La plupart des bâtiments royaux étaient construits en bois. Les temples bouddhistes ont une touche siamoise distincte, mais une grande partie de l’architecture des temples a été influencée par des coutumes étrangères, notamment le Sri Lanka.

​Visiter le Wat Phra Si Sanphet

Le Wat Phra Sri Sanphet était le monastère royal : aucun moine n’était autorisé à y vivre. Pourtant, le temple accueillait des cérémonies pour la cour royale. Ce temple royal est en fait considéré comme le modèle des temples ultérieurs, comme le Wat Phra Sri Ratana Sasadaram ou le temple du Bouddha d’émeraude à Bangkok. Dans l’art et l’archéologie de la Thaïlande, le monastère royal est considéré comme l’un des points culminants. Les décombres restants révèlent encore la puissance de la nation. La principale caractéristique du temple est un groupe de trois pagodes en forme de cloche de Ceylan construites sur des bases rectangulaires, dont on pense qu’elles étaient les fondations de résidences royales pendant la période d’Ayutthaya.

​Visiter le Wat Phanan Choeng

Le Wat Phanan Choeng est situé au sud-est, là où les rivières Pa Sak et Chao Phraya s’enroulent l’une autour de l’autre. Les principales structures du sangkha sont un grand vihara, un vihara, une salle d’ordination et une structure plus petite utilisée par les moines chinois. La salle d’ordination abrite trois sculptures de Bouddha dans la posture de la victoire sur Mara. Selon la légende, deux images ont été créées pendant la dynastie Sukhothai. Afin de tromper les voleurs birmans en 1767, ils ont probablement appliqué du stuc, de la laque ainsi que de la dorure pour cacher la valeur de leurs biens.

​Wat Chaiwatthanaram

Niché parmi les anciennes ruines d’Ayutthaya, le Wat Chaiwatthanaram est un exemple étonnant d’architecture khmère. L’énorme prang du temple s’élève à 35 mètres au-dessus de la terre, tandis que des tours plus petites se trouvent à chaque coin. Le temple n’était pas seulement un lieu de culte pour le roi et sa famille, il leur servait également de dernière demeure. Aujourd’hui, le Wat Chaiwatthanaram est une destination populaire pour les touristes qui viennent voir sa majesté et apprendre son importance dans l’histoire. Une visite de l’île historique voisine offre des vues imprenables sur ce magnifique temple.

​Wat Kudi Dao

Le Wat Kudi Dao, à l’est de la ville d’Ayutthaya, est un autre temple important avec un grand ubosot, viharn et chedi. À l’extérieur du mur de la ville se trouve une autre structure qui servait de pavillon royal. Aujourd’hui, le temple est en ruines, et l’effondrement du chedi est évident au regard de la répartition des débris sur le terrain du site. Ce temple remonterait aux premiers jours d’Ayutthaya et aurait été reconstruit en 1711.

​Wat Ratchaburana

Le Wat Ratchaburana est un site important dans l’histoire de la Thaïlande. Le roi Borom Ratchathirat II a érigé le temple sur les lieux de la mort de ses deux frères qui luttaient pour le pouvoir pendant la période du royaume d’Ayutthaya. Le Wat honore les frères décédés et sert à rappeler la force des liens familiaux. Depuis des générations, l’histoire des frères qui se sont battus jusqu’à la mort a été transmise, et il est évident que le Wat Ratchaburana restera un lieu important. Au Wat, les touristes peuvent trouver des objets de l’époque d’Ayutthaya et lire des articles sur cette partie intégrante de l’histoire de la Thaïlande.

​Faire un tour accompagné et guidé dans le parc historique d’Ayutthaya

La découverte des ruines d’Ayutthaya permet d’imaginer à quel point cette ville devait être magnifique à son apogée. Les grands temples et palais devaient être bondés de gens et de marchandises, tandis que les rivières devaient être remplies de bateaux transportant les uns et les autres. Ce lieu est vraiment magnifique, et une visite guidée est la meilleure occasion pour en profiter. Avec un guide à vos côtés, vous découvrez son histoire et tous les sites fantastiques de la ville. Ayutthaya ne manquera pas de vous surprendre, avec ses magnifiques temples, ses rivières exquises, et bien sûr, ses nombreux autres sites.

​Parc historique d’Ayutthaya : site du patrimoine mondial de l’UNESCO

Le parc historique d’Ayutthaya est un musée archéologique en plein air composé des ruines de palais et de temples de l’ancienne capitale du Siam. Le royaume d’Ayutthaya abritait autrefois une grande ville animée dont les seuls vestiges se trouvent aujourd’hui sur une île au centre de la Thaïlande. De nombreux temples de styles architecturaux différents ont été érigés par le royaume et beaucoup ont été restaurés depuis par le département des beaux-arts de Thaïlande.

De nombreux visiteurs du parc historique d’Ayutthaya ont consigné leurs expériences et leurs observations, ce qui en fait l’une des villes les mieux documentées de son époque. Riche de son histoire en tant que centre économique, social et religieux majeur de l’Asie du Sud-Est, la ville continue d’attirer des touristes du monde entier. Ce parc historique est ainsi situé sur une île au milieu de trois rivières : Lopburi, Pa Sak et Chao Phraya. Les ruines des palais et des temples de l’ancien royaume font partie des sites historiques qui comptent parmi les plus précieux du pays. Depuis 1991, ce site est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO pour illustrer l’âge d’or au sein de l’un des plus puissants royaumes d’Indochine.

​Conclusion

Le parc historique d’Ayutthaya figure parmi les sites historiques les plus incroyables de Thaïlande. Il s’agit d’une visite incontournable pour tout voyageur, le parc abrite un grand nombre de ruines anciennes, dont beaucoup datent de plusieurs centaines d’années. Avec ses temples massifs en pierre, ses stupas imposants et ses magnifiques jardins, le parc est un endroit vraiment unique à explorer. Lorsque vous planifierez votre voyage en Thaïlande, n’oubliez pas d’ajouter le parc historique d’Ayutthaya à votre liste de destinations incontournables.